Il existe de nombreux types de miels selon l’origine florale ou l’origine géographique, dont la saveur et l’aspect sont très variables.

Le miel est dit monofloral lorsque la principale variété de fleurs à son origine a été identifiée et qu’elle atteint une teneur minimum définie (par exemple 18% pour la lavande). Les autres miels sont dits polyfloraux ou de fleurs.

Pour obtenir les miels monofloraux, l’apiculteur place ses hausses juste au moment de la miellée de la fleur recherchée et les retire aussitôt après pour en faire la récolte.

La palette des miels ainsi obtenus va des miels doux et clairs (acacia, colza, oranger, tilleul, tournesol, …) aux miels corsés et ambrés (arbousier, bruyère, châtaignier, chêne, eucalyptus, lavande, sapin,…).

Le miel, liquide à l’extraction, est une solution saturée en sucres et comme toute solution saturée, il cristallise plus ou moins rapidement, en fonction de l’équilibre de ses sucres principaux – fructose et glucose. Plus la teneur en fructose est élevée, plus il restera liquide longtemps (ex. miel d’acacia). Plus la teneur en glucose est élevée, plus il cristallisera vite (ex. miel de colza, ou miel de trèfle). Cet équilibre des sucres dépend de son origine florale, mais n’a pas de lien direct avec sa qualité.

 Quelques miels réputés

  • Le miel de romarin, était considéré par les Romains comme le meilleur des miels. De couleur blanche et très rare en France, il est principalement produit dans les Corbières
  • Le miel de sapin des Vosges est aussi très réputé. De couleur très sombre, il est issu du miellat se déposant sur les branches de sapins.
  • Le miel du Yémen, où fleurissent des jujubiers (Ziziphus zizyphus), est très rare et peut coûter jusqu’à 150 euros le kilo.
  • Le miel de Pitcairnest considéré comme le plus rare et pur du monde car il n’y a pas de pollution dans l’île.
  • Le miel de Leatherwood, n’est produit qu’en Tasmanie ou le Leatherwood y est endémique.

 

Quelques miels de France

  • Le miel d’acacia, issu en réalité du robinier « faux-acacia », à la saveur douce, est liquide, clair et ne cristallise qu’au bout de quelques années.
  • Le miel de châtaignier au goût corsé, amer, est visqueux et plus ou moins sombre selon qu’il provient de nectar ou de miellat.
  • Le miel de lavande, très parfumé, de couleur crème présente une granulation très fine.
  • Le miel de tilleul, très délicatement parfumé, de couleur claire.
  • Le miel de colza, avec une légère saveur de chou, est de couleur claire, il cristallise rapidement en raison d’une forte teneur en glucose.
  • Le miel de sarrasin ou blé noir, corsé, de couleur brune, est emblématique du terroir breton.
  • Les miels de garrigue et de montagne sont toutes fleurs, leur saveur et leur aspect dépendent de leurs terroirs.
  • Le miel de sapin, à base de miellat butiné dans les forêts de conifères
  • Le miel de tournesol, de couleur dorée, jaune moutarde, à saveur fruitée et unique.
  • Le miel de ronce, du Morvan, très parfumé, de couleur dorée, est un miel rare qui provient des fleurs de mûre.
  • Le miel de mandarinier, réputé en Corse en particulier
  • Le miel de callune, de couleur brun orangé, issu des Landes et des Cévennes. Il est très visqueux naturellement mais se liquéfie lorsqu’on l’agite..

 

Quelques miels spécifiques

  • Le miel de trèfle, miel blanc.
  • Le miel de bleuet, à partir des fleurs de myrtilliers.
  • Le miel de palissandre, produit  à Madagascar, est un miel de couleur brun foncé. Il possède un arôme fort et persistant et un goût très sucré.
  • Le miel de fleur d’oranger, réputés dans les zones de culture d’agrumes en Espagne
  • Le miel de litchi, produit entre autres à la Réunion et en Thaïlande. Les ruches sont placées dans les vergers à litchi au moment de la pollinisation.
  • Le miel de pissenlit, miel jaune franc.
  • Le miel de manuka, provient de l’arbre de manuka que l’on trouve en Nouvelle-Zélande.
  • Le miel d’euphorbe (Darmous) cactus du désert Maroc.
  • le miel d’origan
  • Le miel de framboisier du Canada.

 

Les miels d’origine protégée

Les miels peuvent être désignés par leurs origines géographiques et de nombreux miels bénéficient à travers le monde d’une AOP (Appellation d’origine protégée) et IGP (Indication Géographique Protégée). Par exemple, en Europe on trouve :

En France :

  • Miel d’Alsace, indication géographique protégée (IGP) depuis 2005,
  • Miel de Corse– Mele di Corsica (AOP).
  • Miel de sapin des Vosges, appellation d’origine contrôlée (AOC) depuis 1996
  • Miel de Provence, indication géographique protégée (IGP) depuis 2009,

Italie :

  • Miele delle Dolomiti Bellunesi (AOP)
  • Miele della Lunigiana (AOP)
  • Miele Varesino
  • Miele della Valtellina

Espagne :

  • Miel de Granada (AOP)
  • Miel de Galicia ou Mel de Galicia (IGP)
  • Miel de La Alcarria (AOP)

Portugal :

  • Miel da Terra Quente (AOP)
  • Miel da Serra de Monchique (AOP)
  • Miel do Alentejo (AOP)
  • Miel dos Açores (AOP)
Print Friendly, PDF & Email